James Tenney

Compositeur américain né en 1934

Ses œuvres au répertoire

Having Never Written a Note for Percussion (1971) | 2 tam | durée variable

James Tenney est né le 10 août 1934 à Silver City, Nouveau-Mexique. Son éducation musicale débute avec des leçons de piano et de composition pendant qu’il reste en Arizona et au Colorado. Tenney poursuit ses études à l’Université de Denver, à la Juilliard School of Music, au Bennington College (B.A. 1958), et à l’Université d’Illinois (M.A. 1961). Parmi ses professeurs, plusieurs maîtres comme Eduard Steuermann, Chou Wen-Chung, Lionel Nowak, Carl Ruggles, Lejaren Hiller, Kenneth Gaburo, et Edgard Varèse.

Ses études finies, Tenney se joint à l’équipe technique des Bell Telephone Laboratories entre 1961 et 1964. Là, il travaille avec Max Mathews dans le développement de nombreux logiciels pour la composition musicale et la génération du son. Pendant ces années, Tenney apporte une énorme contribution dans le domaine de la musique électronique.

En 1963, Tenney établit l’ensemble Tone Roads, qui se fait connaître à New York en présentant des oeuvres de Charles Ives, Varèse, Feldman, Ruggles, Cage, et d’autres compositeurs contemporains illustres. Étant interprète aussi bien que théoricien, Tenney joue les rôles de pianiste et de chef d’orchestre pour le groupe de 1963 à 1970. Il a aussi l’occasion de jouer avec les ensembles de Harry Partch, John Cage, Steve Reich, et Philip Glass.

Parmi ses réussites dans le domaine de la synthèse digitale du son, Tenney compte plusieurs théories très importantes. Il est l’auteur de nombreux articles qui traitent d’acoustique musicale, de musique informatique, des formes musicales, et de la perception, aussi bien que deux livres : Meta/Hodos: A phenomenology of 20th Century Music and an Approach to the study of Form (1961 ; Frog Peak, 1988) et A History of « Consonance» and «Dissonance**» (Excelsior, 1988).

Titulaire de nombreuses bourses et du prix du National Science Foundation, du National Endowment for the Arts, du Conseil des arts de l’Ontario, du Conseil des arts du Canada, de l’American Academy and Institute of Arts and Letters, de la Fondation Fromm, et du DAAD (Allemagne), Tenney remporte également le prix Jean A. Chalmers pour son œuvre Critical Band (1993).

Dès 1966 Tenney enseigne au Polytechnic Institute of Brooklyn, au California Institute of the Arts, et à l’Université de Californie. À partir de 1976 et pendant vingt-quatre ans, il enseigne la composition, la théorie, et l’histoire de la musique du XXe siècle à l’Université de York (Toronto), où il est par la suite nommé professeur-chercheur distingué, le premier de cette université.

James Tenney se situe dans la lignée du mouvement expérimental américain, et considère son oeuvre comme une réponse aux questions soulevées par Charles Ives, Carl Ruggles, Edgard Varèse, et John Cage. En particulier, pendant toute sa carrière Tenney s’intéresse aux caractéristiques du son et de leur perception. Comme penseur et compositeur, il a apporté une contribution inestimable au développement de l’esthétique musicale depuis John Cage. Tenney a écrit des oeuvres pour plusieurs médias, utilisant des instruments acoustiques aussi bien qu’électroniques.

Il est décédé le 24 août 2006 à Valencia, Californie.

Pour recevoir nos informations,
inscrivez vous à notre newsletter !