PROGRAMMES DE CONCERT

YAMAON

Musique d'ensemble pour basse et 9 musiciens
2 saxophones, contrebasson, trompette, percussions, accordéon, guitare, harpe et contrebasse

 

Sébastien Boin : direction musicale

 

SCELSI Giancinto (1905-1988)
Yamaon (1954-1958) | pour basse et 5 musiciens | 12'

 

LEWENSOHN Gideon (1954)
Parabola Aquilence (2015) | pour basse et 9 musiciens | 17'
Commande de l'État français

 

ODEH-TAMIMI Samir (1970)
Marduk (2015) | pour basse et 9 musiciens | 12'
Co-commande de l'Ensemble C Barré et du CIRM de Nice

 

MOULTAKA Zad (1967)
Anath (2015) | pour basse et 9 musiciens | 21'
Commande de l'Ensemble C Barré

En savoir plus...

Un plongeon au cœur de la Mésopotamie antique où le prophète Yamaon, imaginé par Giacinto Scelsi, « prophétise au peuple la conquête et la destruction de la ville d’Ur ». Incarné par une puissante voix de basse, ce personnage haut en couleur est exalté par des transes saisissantes. Il profère des oracles en ougaritique et autres langues fantasmées par trois compositeurs israélien, palestini en et libanais. Ce voyage à la rencontre des divinités mythologiques Marduk et Anat métamorphose C Barré en ensemble antique accompagnant récits, rituels et incantations au caractère primitif et sacral.

BEISEIT

Musique d'ensemble pour contre-ténor, clarinette, accordéon et contrebasse

Coproduction de l'Ensemble C Barré et du gmem-CNCM-marseille

 

Sébastien Boin : direction musicale

 

HOLLIGER Heinz (1939)
Beiseit (1991-1992) | pour contre-ténor | 42'

En savoir plus...

Ce cycle de lieder composé d’après Beiseit (À Part) de Robert Walser, est traversé par l’indétermination, l’errance et le détachement rêveur du wanderer au regard des choses terrestres, forme de mouvement sans but, de chemin sans direction propice à toutes considérations existentielles dans ces paysages métaphoriquement enneigés. Un moment de vertige où coexistent le sublime et le banal. Véritable sommet en matière d’expression, de maîtrise du discours et de l’écriture, Beiseit est certainement l’une des œuvres les plus intenses, riches et exigeantes du répertoire de contre-ténor du XXe siècle.

ÉCLAT

Concert des Ensembles C Barré et ICE
Coproduction gmem-CNCM-marseille, Ensemble C Barré, Fondation Camargo

Avec le soutien de Musicatreize

 

Sébastien Boin : direction musicale

Monica Gil Giraldo : réalisatrice en informatique musicale
Charles Bascou (gmem) : assistance musicale

 

DAVIS Nathan (1979)
Inside Voice (2018) | 9 musiciens et électronique | 10' | Création
Co-commande gmem-CNCM-marseille, ICE et Christ Church Preservation Trust

 

TRAPANI Christopher (1980)
Creux (2018) | 12 musiciens et électronique | 10' | Création

Co-commande gmem-CNCM-marseille et de l'Ensemble C Barré

 

BOULEZ Pierre (1925-2016)
Éclat (1965) | 15 musiciens | 8'

 

VERUNELLI Francesca (1979)
Five Song's (Kafka's Sirens) (2016) | 10 musiciens et électronique | 17'
Commande gmem-CNCM-marseille

En savoir plus...

L’Ensemble C Barré et l’International Contemporary Ensemble de New York s’associent pour se confronter à la jeune création franco-américaine, durant trois ans à compter d’aujourd’hui.  « Puisant dans les forces vives de nos deux ensembles,  nous plongerons dans l’univers des musiques mixtes pour y explorer quelques profondeurs encore insondées et à coup sûr inouïes. »

Le gmem-CNCM-marseille, auquel est associé l’Ensemble C Barré, se trouve au cœur-même de cette rencontre. C’est ici que Nathan Davis, Francesca Verunelli et Christopher Trapani ont travaillé directement avec leurs musiciens, dans les studios fraîchement conçus à cet effet.

« Chacune de nos collaborations avec ICE nous permettra d’aborder l’un des grands compositeurs de nos pays, parmi lesquels Pierre Boulez et son imprévisible Éclat pour 15 musiciens, souvent qualifiée de « concerto pour chef d’orchestre ». Ce dernier s’y octroie la liberté d’inverser subitement les séquences de l’œuvre, de changer soudainement ses tempi ou de réinventer ses dynamiques à souhait. » Sébastien Boin

 

DE RERUM MECHANICA

Pour ensemble instrumental (12 musiciens), Circuit bending et électronique
En collaboration avec le Festival de Chaillol et le gmem-CNCM-marseille
Avec le soutien de la Sacem, l'Adami, la Spedidam et le FCM
Concert enregistré par France Musique

 

Sébastien Boin : direction musicale

 

MARKEAS Alexandros (1965)
Chaînes (2014) | 12 musiciens et électronique | 18'
Co-commande du Festival de Chaillol et de l'Ensemble C Barré

 

MARTI Jean-Christophe (1964)
Adzimbès, Mécanique Mosaïque (2014) | 12 musiciens et circuit bending | 21'
Commande de l'Ensemble C Barré

 

PATTAR Frédéric (1969)
Mind Breaths (2014) | 12 musiciens | 17'
Commande du gmem-CNCM-marseille

En savoir plus...

De Rerum Mechanica s’axe sur la mécanique et le vaste imaginaire sonore qu’elle véhicule. Porté par un ensemble instrumental insolite, enrichi de systèmes électroacoustiques vintages ou sophistiqués, ce programme tente de repousser les limites de l’orchestration en explorant notamment le champ du chiptune*. Ces machineries fascinantes, aux structures tantôt robustes et monstrueuses, tantôt bricolées et à l’équilibre précaire, obstinées ou déréglées, gigantesques ou quantiques, organiques ou psychiques, révèlent parfois le fonctionnement d’une mécanique profondément liée au désir, à l’éros, à l’enfance, à la mort, au système sociétal, à l’industrie ou à la société de consommation.

Porté par l’effectif déjà fort singulier de C Barré, De Rerum Mechanica incite encore les compositeurs à pousser plus loin leur désir de recherche et d’expérimentation musicale. Profitant des multiples pratiques instrumentales des musiciens de l’ensemble, ils l’expriment notamment par l’adjonction d’instruments rarement usités dans l’orchestre comme le piano droit préparé, le piano à queue mécanique, le Fender Rhodes, la guitare électrique, la cithare en tiers de tons, le bouzouki, la voix ou encore les percussions formées d’ustensiles en tous genres... De même l’électronique a aussi la part belle dans notre programme. Celle-ci ne relève d’ailleurs pas exclusivement d’une esthétique séduisante aux contours peaufinés, mais aussi de la confection d’objets sonores plus « vintages », faits parfois de bric et de broc, qui révèlent ainsi une autre facette de l’esprit de la mécanique, du bricolage, du bidouillage... allant même jusqu’à investir le champ du chiptune, courant plutôt souterrain de la musique électro.

* Détournement d’anciens ordinateurs, de vieilles consoles de jeux et de jouets électroniques à partir desquels on synthétise les sons en temps réel par l’intermédiaire de leur puce audio.

HENDÉCAMÉRON

Musique d'ensemble pour soprano, 11 musiciens et électronique

 

Sébastien Boin : direction musicale

 

URQUIZA Miquel (1988)
More Sweetly Forgot (2017) | soprano, saxophone, accordéon et percussions | 12'

 

IBARRONDO Félix (1943)
Granital (2012) | 9 instruments | 9'

Commande du gmem-CNCM-marseille

 

MOULTAKA Zad (1967)
Estompe (2013) | 10 instruments | 10'

Commande de l’Ensemble C Barré

 

HADDAD Saed (1972)
On Vulgarity and Transcendence (2012) | 10 instruments | 7'

Commande de l’Ensemble C Barré

 

VERUNELLI Francesca (1979)
Five Songs (Kafka's Sirens) (2016) | 10 musiciens et électronique | 17'
Commande du gmem-CNCM-marseille

 

En savoir plus...

Hendécaméron présente un florilège d’œuvres avec ou sans système électroacoustique, spécifiquement conçues par des compositeurs issus du bassin méditerranéen (Espagne, Italie, Grèce, Liban et Jordanie). Au fur et à mesure de l’évolution du projet, Hendécaméron offrira au programmateur la possibilité de composer son propre programme en choisissant parmi les œuvres existantes.

SPECTACLES MUSICAUX

Tutti

EL NIÑO

Opéra de chambre sur des textes de Federico García Lorca pour baryton-basse et 5 musiciens
2 percussionnistes, piano/claviers, guitare et contrebasse

 

Pablo Volo : mise en scène

Claudine Bertomeu : Scénographie

Olivier Brun : lumière

Sébastien Boin : direction musicale

 

CRUMB George (1929)
Songs, Drones and Refrains of Death (1968) | pour baryton basse et 5 musiciens | 29'

 

PATTAR Frédéric (1969)
Sangre (2016) | pour baryton basse et 5 musiciens | 35'

Commande  de l'État français

En savoir plus...

El Niño, tel est le titre qui nous a semblé correspondre le mieux à la personnalité de Federico García Lorca sur qui se fonde notre tout nouvel opéra de chambre. La musique en a été conçue par George Crumb et par Frédéric Pattar, compositeur en résidence à l’Ensemble C Barré, pour baryton-basse et 5 musiciens dont chacun joue le triple rôle d’instrumentiste, de chanteur et d’acteur. Les deux œuvres, écrites pour le même instrumentarium, constituent un seul et unique spectacle d’1h que les musiciens jouent par cœur, composé d’après 8 des plus beaux poèmes noirs de l’auteur. Le chanteur y incarne tour à tour les rôles enfiévrés, macabres et passionnés de narrateur, de personnages directement issus des poèmes ou encore de Lorca en personne.

 

Le metteur en scène Pablo Volo transforme en récit d’aventures fantastiques le fil de ces poèmes avec panache, violence et intensité, amplifiant encore l‘atemporalité de la poésie, la féérie onirique et surréaliste venant déjà de Lorca. Le dramaturge tisse avec les métaphores de l’auteur un itinéraire qui progresse de l’ironie et du grotesque vers le tragique absolu ; de la lamentation solitaire de « La Guitare aux Colombes Obscures » prises à témoin dans leur évanescence lancinante ; de la figure du cheval traînant à grand galop son cavalier mort à la fureur d’amour de « l’Enfant Blessé par l’Eau » qui veut boire sa propre mort... mort que d’aucuns voient mystérieusement annoncée dans l’un de ses tout derniers poèmes « Oméga - Poème pour les morts »... autant d’épisodes au travers desquels nous révélons progressivement le portrait de Lorca lui-même.

SPECTACLES JEUNE PUBLIC

TIERKREIS

Spectacle jeune public
Marionnettiste, accordéon, violoncelle et contrebasse
Parrainé par le Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes de Charleville-Mézières et Le Jardin Parallèle à Reims
En coréalisation avec l'Espace Périphérique et le Théâtre aux Mains Nues à Paris

 

Simon Moers : marionnettiste

Aurélie Hubeau : mise en scène

Antonin Bouvret : scénographie

Sébastien Boin : direction artistique

En savoir plus...

Le premier spectacle jeune public de l’Ensemble C Barré naît de Tierkreis, l’œuvre la plus populaire de Karlheinz Stockhausen, dont le contenu musical est ré-inventable à l’infini. Ces douze mélodies inspirées des constellations ont été composées à l’origine pour des boîtes à musique, le compositeur les a par la suite arrangées pour de multiples formations qui s’étendent du duo à l’orchestre symphonique, tout en laissant aussi les interprètes libres d’en choisir la formation instrumentale, pourvu que les instruments choisis soient en mesure de jouer les notes écrites.

Chacune de ces mélodies, liées aux 12 signes du zodiaque, seront le socle du travail de recherche que nous mènerons avec la metteur en scène et marionnettiste Aurélie Hubeau, en coproduction avec sa compagnie Méandres. Nous voyageons à travers douze boîtes, aménagés comme autant de petits théâtres, à la découverte de mondes miniatures et symboliques, d'où émergent des personnages et des fragments d'histoires merveilleuses qui entrent en dialogue, en résonance directe avec la musique de Stockhausen.

MUSIQUE DE CHAMBRE

FURIA

 

Trio à cordes pincées
Mandoline, guitare et harpe

 

Vincent Beer-Demander : mandoline
Thomas Keck : guitare
Éva Debonne : harpe

Sébastien Boin : direction artistique et musicale

 

MURCIA (de) Santiago
Fandango (arrt. Thomas Keck) | trio à cordes pincées | 6'
 
FALLA (de) Manuel (1876-1946)
Danza de la Molinera (arrt. Thomas Keck) | trio à cordes pincées | 4'
 

SCARLATTI Domenico

Sonata in re minore (arrt. Vincent Beer-Demander) | mandoline, guitare, harpe et cymbalum | 8’

 

Bik Bat (2016) | mandoline et guitare | 6'
 
ORTIZ Diego
3 Recercadas sobre Tenores (arrt. Thomas Keck) | trio à cordes pincées | 6'
 
MUDARRA Alonso
Fantasia X | harpe | 2'30
 
Elurretan (2017) | trio à cordes pincées | 12'
Co-commande de l'Ensemble C Barré, du Festival de Chaillol et du Festival Musique à la Ferme
 
BOCCHERINI Luigi
6 Fandango (arrt. Thomas Keck) | trio à cordes pincées | 6'
En savoir plus...

Voici un programme aux tonalités résolument ibériques. Notre trio à cordes pincées mandoline, guitare et harpe, joyau de l’Ensemble C Barré, dont le grain et le caractère s’accordent si singulièrement aux musiques méditerranéennes, vibre ici sous la plume de compositeurs espagnols du XVIème siècle jusqu’à nos jours.

Leurs œuvres ont en commun l’empreinte ardente des musiques et des danses traditionnelles comme le fandango, qui jalonne notre programme avec sa rythmique enfiévrée (S. de Murcia, L. Boccherini...), ou encore le flamenco, dont la passion et l’impétuosité rejaillissent avec pétulance chez des compositeurs comme Manuel De Falla ou Félix Ibarrondo.

En écho à la fantaisie et à l’inventivité des grands maîtres du XVIème siècle que sont Diego Ortiz et Alonso Mudarra, Mikel Urquiza, jeune compositeur basque au tempérament particulièrement vif et enjoué, signe ici sa première œuvre pour C Barré et donne le départ à une résidence qui s’étendra sur plusieurs années.

SUL SEGNO

Pour quatuor à cordes (guitare, harpe, cymbalum et contrebasse) et électronique

 

Monica Gil Giraldo : réalisatrice en informatique musicale

Rudy Romeur : ingénieur du son
Sébastien Boin : direction artistique

 

 

FALLA Manuel (de) (1876-1846)

Homenaje, Tombeau de Claude Debussy (1920) | guitare | 3'

 

MURAIL Tristan (1947)

Tellur (1977) | guitare | 10'

 

ALVARADO Francisco (1984)

trace - écart (2017) | quatuor à cordes et électronique | 13'

Co-commande de l'Ensemble C Barré et du Festival Messiaen au Pays de la Meije

 

MURAIL Tristan (1947)

Vampyr! (1984) | guitare électrique | 7'

 

MARESZ Yan (1966)

Sul Segno (2004) | quatuor à cordes et électronique | 20'

En savoir plus...

Ce programme porte le nom de l'œuvre pour quatuor et électronique de Yan Maresz, qui compte désormais parmi les sommets incontournables du répertoire d'aujourd'hui. C'est à partir de cette formation singulière que le Festival Messiaen et l'Ensemble C Barré se sont associés pour commander une nouvelle œuvre au jeune compositeur chilien/espagnol Francisco Alvarado, plaçant dans un écrin les deux œuvres pour guitare de Tristan Murail, compositeur associé à l'édition 2017 du festival.

© D.R.

CANCIONES

Soprano et quatuor à cordes pincées
Mandoline, guitare, harpe et cymbalum

 

Amel Brahim Djelloul : soprano
Sébastien Boin : direction artistique

 

 

ORTIZ Diego

3 Recercadas sobre Tenores (arrt. Thomas Keck) | mandoline, guitare et harpe | 6’

 

GARCÍA LORCA Federico

Chansons Populaires Espagnoles (arrt. Thomas Keck) | soprano, mandoline, guitare, harpe et cymbalum | 12’

 

OHANA Maurice (1913-1992)

8 Chansons Populaires Espagnoles (arrt. Thomas Keck) | soprano, mandoline, guitare, harpe et cymbalum | 13’

 

SCARLATTI Domenico

Sonate in re minore (arrt. Vincent Beer-Demander) | mandoline, guitare, harpe et cymbalum | 8’

 

STRAVINSKY Igor (1882-1971)

Valse ; Balalaïka ; Napolitana ; Andante ; Española ; Polka ; Galop (arrt. Vincent Beer-Demander) | mandoline, guitare, harpe et cymbalum | 8’

 

MAESTRACCI Aurélien (1985)

Sur Les Cendres... (2017) | soprano, mandoline, guitare, harpe et cymbalum | 9’

 

FALLA (de) Manuel (1876-1946)

7 canciones Populares Españolas (arrt. Thomas Keck) | soprano, mandoline, guitare, harpe et cymbalum | 13’

 

En savoir plus...

Canciones célèbre l'union de la culture populaire et de la musique savante avec des compositeurs espagnols qui ont particulièrement marqué leur temps. Nous tissons avec ce fil conducteur un itinéraire à travers les siècles depuis les Recercadas de Diego Ortiz et les sonates de Domenico Scarlatti jusqu'aux chansons populaires de Federico García Lorca, de Manuel de Falla et de Maurice Ohana.

Nous accompagnons Amel Brahim Djelloul d'un quatuor des plus atypiques, constitué d'instruments à cordes pincées et frappées dont les mandoline, guitare, harpe et cymbalum soulignent l'ardeur résolument ibérique de notre programme.

KICHO

Trio accordéon, violoncelle, contrebasse

 

Elodie Soulard : accordéon
Marine Rodallec : violoncelle
Charlotte Testu : contrebasse
Sébastien Boin : direction artistique

 

 

ORTIZ Diego / BOIVIN Philippe (1954)

3 Recercadas (2014) | violoncelle, contrebasse et accordéon

Commande de l’Ensemble C Barré

 

IBARRONDO Félix (1943)

Breverias (2013) | contrebasse | Création en 2014

 

CASSADÓ Gaspar

Suite | violoncelle

 

PIAZZOLLA Astor

Kicho | contrebasse et accordéon

 

BERIO Luciano (1925-2003)

Sequenza XIII (Chanson) (1995) | accordéon

 

GEMINIANI Francesco

Sonate n°2 en ré mineur | violoncelle et contrebasse

 

MARKEAS Alexandros (1965)

Animaux-Machines (2014) | accordéon, violoncelle et contrebasse

Co-commande du Festival de Chaillol et de l’Ensemble C Barré

 

En savoir plus...

Kicho est le nom d’un tango composé par le célèbre Astor Piazzolla pour son ami Kicho Díaz, contrebassiste argentin qui joua régulièrement à ses côtés. Cette pièce est ici mise en regard avec les œuvres de compositeurs espagnols et italiens issus du XVIème siècle jusqu’à nos jours, dont l’écriture laisse délicieusement transpirer l’environnement musical populaire de leur époque.

Porté par le trio accordéon, violoncelle et contrebasse de l’Ensemble C Barré, ce programme s’est enrichi en 2014 de deux nouvelles œuvres créées en 2014 au Festival de Chaillol. Parmi celles-ci figure le trio Animaux-Machines d’Alexandros Markeas, pianiste et compositeur grec, sorte d’avant goût à Chaînes, œuvre créée en juillet 2014 sur la thématique de la mécanique avec les 12 musiciens de l’Ensemble C Barré.

PROJETS PARTICIPATIFS

MÉTÉORIQUES

Oratorio en trois actes

Orchestre à l'école/collège à l'école primaire Saint Just Centre 1 et au collège Alexandre Dumas, Marseille

 

 

Catherine Peillon : livret

Philippe Boivin : musique

Aurélie Hubeau : mise en scène

Sébastien Boin : direction artistique et musicale

 

Ensemble C Barré | baryton basse, mandoline, percussions et violoncelle

Orchestre à l'École C Barré | mandolines, violoncelles et percussions

Orchestre amateur | Orchestre Symphonique d'Aix-Marseille Université (pour la création)

Chœurs d'enfants | 16 classes issues du conservatoire à rayonnement régional d’Aix-en-Provence, d’écoles primaires et de collèges de Marseille

En savoir plus...

Soutenu par le Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône, par la Ville de Marseille, et par l’association Orchestre à l’École, l’Ensemble C Barré s’associe à l’école primaire Saint Just Centre 1 et au collège Alexandre Dumas (14ème arrt.), établissements marseillais classés REP+, pour fonder en 2015-2016 un orchestre à l’école qu’il formera durant un premier cycle de trois ans (CM1, CM2 et 6ème).

Dès la rentrée scolaire 2016, C Barré a engagé l’orchestre à l’école/collège dans un projet de création musicale de haute exigence artistique dont la réalisation s’est étendue sur une période de deux ans. Il fédère plusieurs groupes de musiciens professionnels, scolaires et amateurs autour d’un oratorio de 45’/1h du compositeur Philippe Boivin conçu d’après un livret intitulé Météoriques, riche de plusieurs niveaux de lecture, spécifiquement commandé à l’auteur Catherine Peillon. Aurélie Hubeau, artiste spécialisée dans la marionnette et le travail des ombres, en assure la mise en scène.

L'histoire se déroule il y a très longtemps. Suite à un vieux différend entre les dieux, le pays est la proie de la sècheresse et la famine guette les mortels. On invoque, on prie, on processionne, on interroge les rêves, les devins et les pythies... Rien n'y fait. Jusqu'à ce que le roi décide de recourir à la "sympathie cosmique" dans un immense rite collectif d'imitation de l'orage et du tonnerre et ose ainsi défier les divinités.

En trois actes, Météoriques est une fable joyeuse et cruelle. Elle se situe dans le temps du mythe mais les résonances avec notre actualité écologique rebondissent et éclaboussent nos certitudes.

LA BARRACA

Opéra déambulatoire pour collégiens, professeurs et instrumentistes

Projet artistique et pédagogique en lien avec le spectacle musical El Niño

 

Thomas Keck : musique

Pablo Volo : coordination

Sébastien Boin : direction artistique et musicale

En savoir plus...

L'Ensemble C Barré propose, en lien avec la programmation de son spectacle musical El Niño, de créer un opéra déambulatoire avec une communauté spécifique dans un cadre scolaire, collège, lycée, conservatoire, ou avec tout établissement susceptible de vivre une immersion dans l’univers de García Lorca : un hôpital, un centre pour demandeur d’asile, un centre d’accueil...

L’idée est de créer une sorte de Barraca (petit théâtre dans le théâtre) comme Lorca l’avait créée avec sa propre troupe pour sillonner la campagne catalane. Le projet a pour vocation de faire découvrir le processus de création d’un projet artistique et s’attache à la fois à la création musicale et à la théâtralité (du corps notamment). Parallèlement aux répétitions des artistes in situ, les participants vont entrer petit à petit dans l’univers de Garcia Lorca à travers la création de leur propre spectacle « La Barraca ».

CONTRAPUNTEO

Un dialogue musical France - Venezuela

Projet porté par l'Ensemble C Barré et l'Association Sinayu

 

Sébastien Boin : direction musicale

 

Ensemble C Barré (France)

Ensemble Avila Quartet (France et Venezuela)

Orchestre Pedro León Torres de Carora - El Sistema (Venezuela)

Orchestre Symphonique d'Aix-Marseille Université (France)

En savoir plus...

Contrapunteo est un projet de création et d’échange musical, pédagogique et culturel autour de la notion d’improvisation et de dialogue. Il se déroule de 2016 à 2019 et les acteurs principaux seront : l’Ensemble C Barré (France), l’ensemble Avila Quartet (France et Venezuela) l’Orchestre Pedro León Torres de Carora - El Sistema (Venezuela) et l’Orchestre Symphonique d'Aix-Marseille Université (France). Ce projet a pour but l’enrichissement culturel des deux pays et leur rayonnement. Par ailleurs, il s’inscrit dans une démarche pédagogique en faisant travailler conjointement des ensembles professionnels et amateurs.

Le nom « Contrapunteo » fait référence à un genre musical très populaire au Venezuela où deux chanteurs s’affrontent dans une joute verbale en improvisant des vers en octosyllabe. Contrapunteo vise à la création d’un dialogue musical et culturel, aussi bien par le biais de rencontres physiques (avec des concerts, master classes, ateliers musicaux...) que par l’intermédiaire d’une plate forme web ad-hoc qui sera mise à disposition des institutions et ensembles musicaux des deux pays.

En octobre 2017 a eu lieu l'ouverture de l'échange avec la création au Venezuela de l'oeuvre de François Rossé, compositeur français, «Allongé sur le divin». Cette oeuvre a été composée en 2016 pour une création commune de l’Ensemble C Barré et le Avila Quartet. En 2018-2019 aura lieu la création en France de l’œuvre « El Reto » du compositeur franco-vénézuélien Paul Desenne et de l’oeuvre «Allongé sur le divin». L'enregistrement d'un  CD est prévu au terme du projet.