Miguel GÁLVEZ TARONCHER

Compositeur et pianiste espagnol né en 1974

 

En Busca del Tao en las Montañas de Otoño (2012) | ensemble instrumental (10 musiciens) | 12' | CM

Homenaje a Chillida (2009) | 5 instruments | 12' | CM

Preludio a Hendécaméron (2012) | mandoline, guitare et harpe | 4' | CM

Né en 1974 à Valence (Espagne), Miguel Gálvez-Taroncher grandit au sein d’une ambiance musicale extraordinaire. Dès l’âge de cinq ans il a déjà la vocation de devenir compositeur, et réalise alors ses premières tentatives d’écriture. Il étudie parallèlement le piano, l’harmonie et le contrepoint au Conservatorio Profesional “Amaniel”, où il fait alors la rencontre d’Enrique Blanco et de Luis de Pablo.

 

À 20 ans il obtient les prix d’honneur en harmonie et en musique de chambre, et intègre alors l’Universität für Musik und Darstellende Kunst de Vienne où il poursuit son parcours musical auprès de Michael Jarrell (composition), Uros Lajovic et Peter Burwik (direction).

 

Motivé par ces rencontres il forme le groupe Gegenklang avec quelques amis, dans le but de jouer en concert et de créer des œuvres pour ensemble. Parmi les premières créations de l’ensemble on trouve ses œuvres Alea, Nodos, Cristal Oscuro, Sphera, El Velo y Cantos Nocturnos.

 

En 1998 il obtient son Master artistique de composition avec mention, et reçoit le Prix de Fin d’Études décerné par le Ministère autrichien de l’Éducation et des Sciences. La même année il se rend au Japon grâce à la bourse Nippon Foundation, où il crée Poemas de la ladera este pour voix et piano d’après un poème d’Octavio Paz.

 

À son retour en Espagne il compose Strahlung, Ficciones et Tossal, les deux dernières étant commandées par le Festival Hörgange d’Autriche. En 2001 il compose aussi Telar, sa première œuvre symphonique, qui fut créée par l’Orquesta de Radio Televisión Española.

 

L’année suivante on lui commande son Konzert für Bassklarinette qui sera joué à Schwaz au Festival Klangspuren, entamant ainsi une nouvelle période de création plus mûre et engagée. En 2003 le Festival Wien Modern programme son œuvre Levels, inspirée de poèmes de Jaime Sabines (commande de la Fondation Essl). Au même moment il compose son premier quatuor à cordes El Sueño Eterno (commande de l’ORF et Jeunesse Austria). Un an plus tard naissent Eclipse et El Gran Inquisidor y Mondszene (pour piano et électronique sur des vers de Federico García Lorca).

 

Invité en 2005 par le Real Conservatorio Superior Victoria Eugenia, il s’installe à Grenade où il occupera une chaire de composition. C’est ici que s’élabore Noche de Sollozos pour mezzo-soprano et orchestre, commande de l’Orchestre des Jeunes de Méditerranée créée au Théâtre de l’Olivier à Istres et au Festival de La Roque d’Anthéron, avant de tourner dans d’autres villes françaises et espagnoles.

En 2007 il reçoit une commande de l’Instituto Valenciano de la Música pour le quatuor Arditti, ainsi que du Centro para la Difusión de la Música Contemporánea pour qui il compose son Kammerkonzert, créé lors d’une résidence du Trío Arbós y Neopercusión au Festival d’Alicante.

 

En 2008 il travaille comme compositeur en résidence auprès du Joven Orquesta de la Generalidad Valenciana. Il y compose un concerto pour violon et orchestre Llama de Amor Viva (soliste : Ivrine Arditti), ainsi que Konzert für Orchester, présenté au Festival d’Alicante sous la direction de Manuel Galduf.

 

Son Trio n°1 avec piano est créé en 2009 lors de la Semana de Música Religiosa de Cuenca par le Trío Arbós, puis en 2010 c’est Del Dolor Doblegado créée dans le cadre du Festival de Música y Danza de Granada.

 

En janvier de la même année est créée son œuvre In Memoriam lors du Festival de Música de Canarias, tandis qu’il prépare une œuvre nouvelle pour l’Orquesta Ciudad de Granada.

 

Miguel Gálvez Taroncher reçoit le Prix de Composition Reine Élisabeth en 2006 avec son œuvre « La Luna y la Muerte » pour piano et orchestre. Il obtient aussi le Prix du Collège d’Espagne à Paris, le 1er Prix interculturel de composition Ónix de México, puis est finaliste du concours international Pablo Casals de Prades.

 

Il est actuellement compositeur en résidence à la Fonoteca Nacional de México, professeur invité à l’Escola Superior de Música de Catalunya et professeur externe de l’Universidad Rey Juan Carlos de Madrid.