#3987 MAGIC MAUVE

2012

Solo et électronique
Percussions

DURÉE • 11 minutes

ÉDITEUR •  Édité par le compositeur

COMMANDE • Milano Musica

CRÉATION MONDIALE • le 4 novembre 2012 à Milan (Italie), Festival Milano Musica, Repertorio 0, par Simone Beneventi (percussions)

CRÉATION FRANÇAISE • le 19 septembre 2014 au MuCEM, Marseille, Ensemble C Barré, par Claudio Bettinelli (percussions)

"#3987 Magic Mauve" classe une couleur inventée, comme dans un catalogue de peintures d'artiste. Une couleur synthétique dont le nom et le numéro d'identification sont peu probables. Bien que, dans ce cas, la couleur se réfère en même temps à sa désignation musicale du 14ème siècle : comme contenu harmonique ou mélodique, comme elle s'oppose à la structure rythmique ou talea.

 

Le matériau harmonique de l'œuvre est dérivé de l'accordage croisé (ou scordatura) d'un kalimba celesta à 17 tonalités, dans le but de tester et d'étendre les limites du contenu harmonique au microscope (par l'analyse et la composition du timbre dans l'électronique) et au macroscopique (par rapport aux relations entre tempérament, harmonie et ligne).

Les couleurs dans le sens le plus typique, c'est-à-dire comme timbres instrumentaux, sont forcées à l'intérieur de la couleur, comme une structure harmonique.

 

En même temps, de multiples structures temporelles (" taleas ") et des qualités temporelles (le temps mécanique des objets musicaux virtuels, le temps humain de l'interprète, le temps sémantique du récit musical, etc.) se rencontrent en confrontation, de sorte que cette " contrainte " devient audible...