LIVRE D'HEURES IV

2019 (nouvelle version)

Trio
2 accordéons et cymbalum

DURÉE • 10 minutes

ÉDITEUR •  Les Éditions Musicales du Tremble

CRÉATION MONDIALE • le 12 octobre 2019, Festival ¡ Viva Villa !, Grande Galerie de l''Hôtel Caumont, Collection Lambert, par Élodie Soulard (accordéon), Mélanie Brégant (accordéon) et Cyril Dupuy (cymbalum).

Livre d'Heures IV, nouvelle version

Ce travail sur la représentation de la lumière a été entamé lors de mon séjour à la Villa Médicis entre 1996 et 1998, puis retravaillé à la Casa de Velazquez entre 1999 et 2001 et repris à Kyoto au printemps 2018. La lumière, nous pouvons la capter, la cultiver au-dedans de nous-mêmes et en redonner les fruits tels des arbres, don et contre-don comme nous l’enseignent les sociétés dites primitives dont les modes de vie sont si bien accordés à leur écosystème. Mais In fine, c’est notre relation au monde qui est en jeu ici : ce Livre d’Heures en est l’expérience sonore, de la nuit à la nuit.

 

 

Le rabbin : Qu’as-tu vu, Sarah, au fond de l’enfer ?

 

Sarah : Je vois le feu, mais je ne vois pas Yukel. Je vois l’eau qui étouffe la flamme, mais je ne vois pas Yukel. Je vois l’eau et le feu.

 

Le rabbin : Qu’as-tu vu, Yukel, au fond de la nuit ?

 

Yukel : Je vois l’ombre dans l’ombre, mais je ne vois pas la nuit. Je vois le soleil dans le soleil, mais je ne vois pas le jour.

 

Le rabbin : Qu’espères-tu, Sarah, au fond de l’enfer ?

 

Sarah : Je suis entre le fer et le fer et je rêve d’horizons. Je suis entre le mur et le mur et je rêve de moissons.

 

Le rabbin : Qu’espères-tu, Yukel, au fond de la nuit ?

 

Yukel : Ne pas voir ; le plus tardivement voir afin d’atteindre le dernier le promontoire de la vue.

 

 

Edmond Jabès, Le livre des questions, extrait, éditions Gallimard