Frédéric PATTAR

Compositeur français né en 1969

 

PEEPHOLE – une monographie de Frédéric Pattar
par l’Ensemble C Barré

 

 

(2020) | Le premier disque monographique de l’Ensemble C Barré bientôt disponible chez l’empreinte digitale. La monographie est consacrée aux œuvres de Frédéric Pattar, compositeur en résidence avec l’ensemble depuis 2014.

 

Au Cœur d'Une... (2019) | mandoline, guitare et harpe | 12' | CM

Chaman (2000) | harpe et électronique | 8'30''

Démocratie (2018) | grosse caisse, 8 percussionnistes et chef | 8'

Lierre (2007) | harpe et Fender Rhodes | 5'

Mind Breaths (2014) | 12 musiciens | 17' | CM

Peephole Metaphysics (2014) | mezzo-soprano et 10 musiciens | 12' | CM

Sangre (2016) | baryton et 5 musiciens | 35' | CM

Après des études de piano, d’écriture (avec Gilbert Amy au CNSMD de Lyon) et de musique électroacoustique, il suit le cursus d’informatique musicale de l’IRCAM (1999/2000) et se perfectionne dans l’utilisation de l’électronique en temps réel. En 2005, il est lauréat du concours de composition de la Fondation André Boucourechliev.

Son catalogue comporte une cinquantaine d’œuvres (musique soliste, d’ensemble, musique avec électronique, mélodrame, musique vocale, musique pour la scène, pièces pédagogiques…) avec une proportion conséquente de musique de chambre. Le Festival d’Automne à Paris, le Musée du Louvre, l’Alliance Française de Hanovre, le CNSMD de Lyon, la Fondation André Boucourechliev, les festivals Messiaen au pays de la Meije, Why Note, le CEFEDEM de Dijon, L’Instant Donné, l’ensemble Cairn, l’ensemble Agora, le quatuor Manfred, Linéa, entre autres lui commandent des œuvres. Il a également obtenu plusieurs commandes de l’État – Ministère de la Culture (2001 et 2005) et de la SACEM.

Depuis plusieurs années, il collabore étroitement avec l’ensemble L’Instant Donné, mais aussi le quatuor Arditti, l’Ensemble Intercontemporain, l’Ensemble Orchestral Contemporain, Les Temps Modernes, Accroche Note, l’Ensemble Cairn, le quatuor Manfred (etc.), en France (à Paris : Festival d’Automne à Paris, Auditorium du Musée du Louvre, Festival AGORA / IRCAM, Centre Georges Pompidou, Fondation Royaumont… en régions : Opéra de Lille, L’Allan - Scène Nationale de Montbéliard, festival Why Note à Dijon, Musiques en scène à Lyon, Rencontres d'ensembles de violoncelles de Beauvais…) ainsi qu’à l’étranger (Festival Archipel à Genève en Suisse, Villa Médicis à Rome en Italie, et en Espagne, Allemagne, République Tchèque, Etats-Unis, Mexique, Argentine, Pérou, Bolivie, Israël...).

Il participe à des colloques au Centre de Documentation de la Musique Contemporaine ainsi qu’à des émissions de radio sur France Musique et France Culture : il est régulièrement l’invité de Martine Kaufmann dans l’émission « La règle du Je ». Il prend part volontiers à des rencontres entre compositeurs et public (Festival d’Automne à Paris, Scène Nationale de Montbéliard, résidence de l’ensemble Cairn à Royaumont).

Depuis 2007, il est régulièrement convié en tant que membre du jury du prix de composition par le CNSMDP (2007 et 2008). En 2008 et 2009, avec le soutien de l’Antenne Culturelle Française de Basse-Saxe, il est invité par la Hochschule für Musik und Theater Hannover (Hanovre, Allemagne) à présenter sa musique aux élèves de la classe de composition et anime plusieurs master-class.

Aujourd’hui il est résolument tourné vers l’étranger : plusieurs commandes en cours pour des ensembles allemands (ensemble Oh ton, Neuevocalsolisten de Stuttgart, Adapter), un projet en Suisse (Binoculaire), une création en Angleterre en septembre 2013 (avec Linéa, Huddersfield contemporary music festival)…
Frédéric Pattar porte particulièrement son attention sur l’articulation entre musique, texte, électronique et représentation visuelle. Sa musique expose un langage très contrasté : toujours tendue, sans concession mais ne se refusant pas à un certain lyrisme, elle recèle une véritable intensité dramatique. Éléments moteurs dans les œuvres de Frédéric Pattar, les flux rythmiques déferlent en vagues successives et viennent chahuter le tissu harmonique créant de la sorte des perspectives sonores aussi évidentes qu’inattendues.